Glorifications multiples de Casanova

Le manuscrit des mémoires de Casanova est récemment entré dans les collections de notre Bibliothèque Nationale. On a pu voir il y a quelques semaines sur France 5 le président de la BnF, Bruno Racine, commenter cet événement et annoncer la parution – d’ici environ trois ans – d’une nouvelle édition de ce texte dans la Pléïade. (Voir aussi sur le site consacré à Philippe Sollers, Pileface.)

En 1789, Casanova entame la rédaction de ses mémoires, intitulées Histoire de ma vie. Après sa mort en 1798, le manuscrit est légué à son neveu, puis confié en 1821 à l’éditeur Brockhaus de Leipzig. De nombreuses éditions du texte voient ensuite le jour, mais il faut attendre les années 1960 pour qu’une édition intégrale soit publiée en français.

La mise en ligne du manuscrit dans la bibliothèque numérique Gallica constitue une nouvelle étape…

Le personnage de Giacomo Casanova a inspiré de nombreux auteurs pour des textes de fiction : Stefan Zweig, Arthur Schnitzler, Pierre Kast et bien d’autres. L’écrivain hongrois Sándor Márai a tiré de l’épisode qui suit l’évasion des Plombs de Venise la matière de son roman La Conversation de Bolzano. A mon tour j’ai rédigé un commentaire de ce livre, accueilli par la Revue des Ressources.

Source images : manuscrit du site Pileface, couverture du livre de chez Amazon.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Glorifications multiples de Casanova »

  1. Ping : Bric-à-brac « Sédiments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s