L’autre Livre des Merveilles


John_Mandeville_406px

Portrait de John de Mandeville, 1459

On connaît généralement sous le titre de Livre des Merveilles – dénommé également le Devisement du Monde – le récit fameux de Marco Polo. Mais il existe aussi un autre Livre des Merveilles, rédigé au milieu du 14e siècle par Jean (ou John) de Mandeville.

John de Mandeville est censé être un voyageur anglais, né en 1300 à St-Albans, mort en 1372 à Liège, qui a quitté son pays à 27 ans et parcouru la Terre-Sainte, l’Égypte et l’Asie. Il séjourna plusieurs années en Chine et ne revint en Europe qu’après 34 ans d’absence. Il a laissé une relation de son voyage, remplie de récits merveilleux, qui eut une grande vogue et qui fut traduite dans toutes les langues de l’Europe. Elle a été publiée pour la première fois en français à Lyon en 1480. Mais il en existe environ 250 manuscrits connus dans une dizaine de langues…

Ce recueil est devenu l’un des ouvrages les plus célèbres du Moyen Âge, et probablement l’un des plus lus par ses contemporains (Christine de Pisan, Jean Sans Peur, le duc de Bourgogne…) et plus tard par Christophe Colomb.

Entre récit de voyage et traité savant, Mandeville décrit le monde connu au XIVe siècle, notamment l’Asie extrême-orientale, encore très peu connue à cette époque des Occidentaux : seuls quelques missionnaires franciscains et dominicains, ainsi que des marchands comme Marco Polo, s’étaient aventurés dans ces régions lointaines. Il fait référence aux possibilités théoriques de « circumnavigation » du monde, que l’on connaissait au 14e siècle, puisque les grands lettrés (Albert le Grand…) avaient intégré cette notion. Il décrit des itinéraires, insère des histoires et des légendes fabuleuses dans un récit mélangeant références bibliques et considérations religieuses.

Frontispice décoré des Voyages de Jean de Mandeville Amiens, 1450-1500

Frontispice décoré des Voyages de Jean de Mandeville - Amiens, 1450-1500

Mais les choses ne sont pas simples. Qui était vraiment Mandeville ? Et d’abord, est-il vraiment l’auteur de ce Livre des Merveilles ? « Jean de Mandeville lui-même échappe aux historiens : plusieurs identités ont été proposées depuis le 19e siècle sans que rien de décisif ne puisse aujourd’hui clore cette question, au reste de peu d’intérêt : l’éditrice fait avec raison confiance aux dires même de l’auteur qui se présente dans le prologue comme un chevalier anglais, parti de Saint-Alban pour faire un pèlerinage en Terre sainte, venu finir ses jours à Liège », écrit Nathalie Bouloux dans la revue Médiévales, rendant compte de l’édition critique du Livre des Merveilles par Christiane Deluz, parue en 2003.

Peu importe en effet. L’important c’est le livre, sur lequel on peut rêver à loisir…

———-

Sources : encyclopédies Imago Mundi, Wikipedia.

Sources images : portrait, Wikimedia Commons ; manuscrit, site Le Moyen Age en lumière