Tombeau de Tabucchi


« L’air, pensa-t-il, la vie est faite d’air, un souffle et c’est parti,
du reste nous non plus ne sommes rien d’autre qu’un souffle, une respiration,
puis un jour la respiration cesse et la machine s’arrête. »
Antonio Tabucchi, Le temps vieillit vite

 

Loin de chez moi et de ma bibliothèque, je ne peux pas, pour écrire ces quelques lignes, ouvrir un livre de Tabucchi, mort aujourd’hui dans le pays qu’il aimait tant, le Portugal, mort aujourd’hui 25 mars, fête de l’Annonciation et date symbole, en Grèce, du début de l’insurrection qui allait se transformer en guerre d’indépendance, en 1821.

 

Je n’ai aucun livre de lui sous la main et ce n’est finalement pas plus mal : restent les souvenirs de lecture, et l’image d’un homme discret, qui aurait pu être un personnage de Pessoa – ou de ses propres livres. Lecture la plus ancienne, celle de Nocturne indien, images mêlées à celles du film et d’un Jean-Hugues Anglade égaré, paumé, déphasé. Lecture de nouvelles, celles des recueils Il se fait tard, de plus en plus tard ou encore Petits malentendus sans importance, justesse du ton, dérision, mélancolie. Amours perdus, amours imaginés, amours impossibles. Silences. Lecture de Pereira prétend. Méandres de l’Histoire.

 

Un coup d’œil au texte (antérieur à aujourd’hui) d’un blogueur qui recommande un trio d’auteurs italiens, Buzzati, Calvino, Tabucchi, il a tout bon. Il ne reste plus qu’à lire, relire.

 

 

 

 

4 réflexions au sujet de « Tombeau de Tabucchi »

  1. Je ne suis pas surpris de lire ici un tombeau à Tabucchi, le plus portugais des écrivains italiens (peut être faudrait il que j’en relise quelques uns, d’ailleurs); par contre, je reste étonné de n’avoir rien lu ici après la disparition de Theo Angelopoulos…

  2. Ping : Les fantômes de Tabucchi à la BnF | Sédiments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s