Papiers à dessein

 

 

Thème mineur ? je ne crois pas. L’exposition que propose le musée du Louvre (jusqu’au 5 septembre 2011) sous le titre Le papier à l’œuvre éclaire un aspect essentiel du travail des artistes. A travers une soixantaine d’œuvres s’étendant sur six siècles, elle vise à montrer à quel point le papier est un acteur à part entière du dessin.

Située dans la salle de la Chapelle, au premier étage de l’aile Sully (un espace un peu restreint pour le nombre d’œuvres exposées – c’est souvent le problème dans les musées français), l’exposition est organisée en cinq ensembles thématiques.

L'un des dessins les plus anciens de cette expo : il est de Pisanello

  • Le premier ensemble s’attache aux papiers de couleur : papier rose, avec des œuvres de Botticelli, Degas ou Robert Barry ; papier bleu (Jan de Cock, Lavinia Fontana), papier noir (Pierrette Bloch), ainsi que des huiles sur papier (Vleughels, Michallon, Simon Hantaï).
  • Le deuxième propose une promenade à travers les manipulations du papier : agrandir (feuille composite de Rubens), structurer (composition rassemblant des fragments de dessins chez Ingres), cacher (repentirs de Jean Dubois). Un type de procédés qui se développe fortement au début du XXe siècle : papiers collés de Braque et de Picasso, gouaches découpées de Matisse…
  • Le troisième confronte les deux cas extrêmes : papiers choisis pour les effets qu’ils permettent ou fabriqués à la demande des artistes (comme le papier spécial pour aquarelle utilisé par Cézanne), et papiers récupérés au hasard de la nécessité, comme le verso d’une gravure coupée ou un morceau de carte à jouer – ou, pour Giacometti, la couverture d’un numéro des Temps Modernes.
  • Le quatrième ensemble est consacré aux papiers transparents et de report, au travail avec et sur le calque, à travers des œuvres de Le Brun, Henri Edmond Cross ou Pierre Buraglio.
  • Enfin, la dernière partie présente principalement des œuvres du XXe siècle, qui prennent davantage en compte le papier en tant que matériau : Jean Arp, Jacques Villeglé, François Rouan, Claude Viallat, Eduardo Chillida, Christian Jaccard, Miquel Barceló. D’un côté, des œuvres glorifiant la beauté du matériau, de l’autre des pièces le montrant mutilé ou en partie détruit.

On découvre un autoportrait de Baudelaire, que celui-ci a « détouré » et collé sur une autre feuille, puis annoté de critiques.

Sans surprise, l’exposition bénéficie du soutien de la papeterie Canson. D’ailleurs, elle est introduite et clôturée par deux œuvres réalisées sur papier Canson – le Nu bleu IV de Matisse et Combustion, mèche noire et traces de brûlures sur papier Canson II de Jaccard –mettant à l’honneur quelques papiers fameux de la marque, tels que le papier Ingres ou le papier Montval. (La manufacture Canson est issue de la papeterie Montgolfier créée en… 1557 et porte le nom de Canson depuis 1801 à la suite d’une transmission de père à gendre).

Deux visiteuses inconnues devant "Le blanc c'est la nuit"

C’est aussi sur papier Montval qu’a été réalisée l’œuvre (intitulée Le blanc c’est la nuit) de l’artiste contemporaine Dominique de Beir exposée à l’extérieur de la salle, en face de l’entrée de l’exposition. « L’outil choisi et l’action qu’il entraîne sont inextricablement liés au support, la surface qui reçoit les impacts semble attendre un type de coup précis », explique l’artiste. Pour ce papier Montval blanc 300 grammes, l’outil utilisé est « un poinçon à pointe triangulaire qui peut évoquer un caractère d’écriture cunéiforme. (…) Le soleil éclaire par percée le blanc du papier et la lumière se pose au recto comme au verso diffusant halos et reflets. »

On peut lire :

la présentation sur le site du musée du Louvre

celle de la papeterie Canson

l’article du Divan fumoir bohémien.

Histoire de râler : catalogue très beau, mais trop cher, trop lourd… et rien d’autre n’est disponible (genre Petit Journal…)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Papiers à dessein »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s