Gallimard en majesté


Il reste quelques jours (jusqu’au 3 juillet 2011) pour aller voir l’exposition que la BnF consacre au centenaire de la création des Éditions Gallimard. On a tout dit sur la place de Gallimard dans l’édition française, et la Toile bruit encore de la contestation provoquée par le changement du nom de la rue Sébastien Bottin à celle de Gaston Gallimard…

Le siège de la NRF, rue Sébastien Bottin à Paris, en 1930 - Photo Henri Manuel © Archives Éditions Gallimard

Quoi qu’il en soit, il est incontestable que la place, justement, du groupe issu de la NRF reste énorme. C’est à juste titre que la BnF remarque : « Gide, Claudel, Aragon, Breton, Malraux, Joyce, Faulkner, Saint-Exupéry, Michaux, Sartre, Queneau, Ionesco, Pinter, Camus, Yourcenar, Duras, Kerouac, Modiano, Le Clézio, Kundera, Tournier… on pourrait écrire sans effort une histoire de la littérature et des idées au XXe siècle à la lecture du seul catalogue des Éditions Gallimard ». Trente-cinq prix Goncourt ! Trente-six prix Nobel de littérature ! Intérêt historique donc avant tout. Il y a quelque chose d’un peu écrasant à ce panthéon littéraire qui s’étale à travers les couvertures, les lettres et les manuscrits exposés à la BnF. C’est comme visiter les châteaux de la Loire…

En même temps, pour tout rat de bibliothèque qui se respecte, c’est absolument passionnant. En particulier, l’exposition fait une large place aux notes de lecture, fiches manuscrites rédigées sur un formulaire toujours le même à travers les années, et signées des prestigieux lecteurs de la maison : Roger Caillois, Dominique Aury, Jean Paulhan (à la belle écriture toute ronde) et j’en passe. J’ai longuement déchiffré ces appréciations, avec quelques surprises : Raymond Queneau écrivant, par exemple, à la fin d’une fiche certes élogieuse pour La Ferme Africaine (Out of Africa) de Karen Blixen : « Un joli livre de femme ». Joli ! De femme ! Bon, personne n’est parfait, même un membre de l’Oulipo…

PS du 28 juin à 11 h. Une lectrice me signale une émission sur France Culture – Fictions / Perspectives contemporaines –  qui peut encore être écoutée : Gaston Gallimard, portrait d’un éditeur par cinq de ses auteurs – Correspondances avec Jacques Rivière, Marcel Proust, Roger Martin du Gard, Paul Claudel et Louis-Ferdinand Céline – Réalisation : Blandine Masson

Publicités

2 réflexions au sujet de « Gallimard en majesté »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s