Honneur aux phares

Il y a peut-être, il y a sans doute des choses plus importantes, plus urgentes à faire, mais je trouve sympathique que le ministère de la Culture (bien discret ces temps-ci) ait pris le soin de classer au titre des Monuments historiques, comme il l’annonce dans son communiqué du 22 novembre, quatorze phares du littoral français, dont neuf situés en Bretagne. D’autres suivront dans les mois qui viennent.

Le grand phare de Bangor, à Belle-Ile-en-mer, au début du 20 siècle (DR)

 

Comme beaucoup de Terriens, j’aime les phares, dont on peut admirer l’architecture et qui sont souvent placés dans des paysages côtiers d’une grande beauté. Il en existe depuis l’Antiquité ; le phare d’Alexandrie, détruit au début du 14e siècle, fut considéré comme la dernière des sept merveilles du monde antique. C’est d’ailleurs lui, implanté sur l’île de Pharos, qui est à l’origine de leur nom. Jules Verne a écrit un roman, Le Phare du bout du monde, au sujet de celui construit à San Juan de Salvamento en Terre de Feu… C’est un repère, c’est un signe de la Terre à ceux qui sont en mer, et inversement c’est lui qui dit aux habitants des hinterlands que la mer existe.

Le phare du Créach à Ouessant (DR)

— plein d’infos sur le site « Phares et Feux »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s