Trésors, merveilles et splendeurs

Voilà cette noble ville, la reine du Moyen Age !
C’est dans ces murs que la civilisation a recommencé ;
là, Laurent de Médicis a si bien fait
le rôle de roi, et tenu une cour
où, pour la première fois depuis Auguste,
ne primait pas le mérite militaire.
Stendhal, (Rome, Naples et Florence)

Bronzino, Portait d’Eléonore de Tolède, 1543

Que les Médicis dorment en paix dans leurs tombeaux de marbre et de porphyre, ils ont fait plus pour la gloire du monde que n’avaient jamais fait avant eux et que ne feront jamais depuis ni princes, ni rois, ni empereurs. Le musée Maillol a bien raison d’afficher cette phrase d’Alexandre Dumas en préambule à son exposition « Trésors des Médicis ».

Une dynastie de mécènes qui peut faire rêver. L’exposition évoque leur rôle et, en quelque sorte, leur « ambiance » sur trois cents ans, depuis l’époque de Côme l’Ancien au milieu du 15e siècle jusqu’à celle de Ferdinand III au début du 18e. De cette famille des grands-ducs de Toscane, le plus vieil ancêtre connu fut Chiarissimo de Medici, établi à Florence en 1201 ; il aurait été médecin, d’où le nom de Medici, ou apothicaire. Le fondateur de leur puissance financière est Giovanni (Jean) di Bicci qui fonde la banque des Médicis en 1397. Le plus connu de la lignée reste sans doute Laurent le Magnifique (*) (1469-1492), l’ami de Michel-Ange. Je me souviens d’avoir lu dans les années 70 la biographie de Michel-Ange par Irving Stone : Puissant et solitaire, la vie ardente de Michel-Ange…. (« The Agony and the Ecstasy »), une de ces grosses biographies romancées comme les Américains les affectionnent parfois…

Un des objets précieux du Cabinet des Merveilles : Verseuse en nacre et vermeil gravé, Chine et Flandres, XVIe siècle

Il n’y a pas que de la peinture dans cette expo, même si elle comprend quelques œuvres majeures de Fra Angelico (Sépulture des saints Côme et Damien, avec à l’arrière-plan un sympathique chameau, à moins que ce soit un dromadaire), de Bronzino (le portrait d’Éléonore de Tolède qui fait l’affiche) ou de Botticelli (L’Adoration des Mages, tableau comprenant de nombreux portraits de personnalités de la famille et de l’entourage des Médicis). J’ai beaucoup aimé le dessin (mais est-ce bien un dessin ?) de Bernardo Buontalenti intitulé Nymphe marine. Mais il y a aussi beaucoup d’objets précieux, orfèvrerie, mobilier, pièces de marqueterie, pièces de « cabinet de curiosités »… notamment des objets venus au 16e siècle du Nouveau Monde, comme ce manteau de plumes rouges du Brésil.

L’exposition souffre peut-être un peu du manque d’espace. Les organisateurs y ont assez astucieusement remédié en aménageant la grande salle avec au fond une paroi entière de miroirs qui donne une illusion de vastitude. Au premier étage, les objets sont répartis dans de petits cabinets auxquels on accède par des arcades peintes en vert foncé et ocre, couleurs très toscanes. Mais la question de l’espace reste un défaut mineur devant la beauté de l’ensemble ainsi présenté.

Bernardo Buontalenti, Nymphe marine, fin 16e s.

 

Fra Angelico : Sépulture des Saints Côme et Damien, et de leurs trois frères, vers 1438-1440

Images du musée sauf le Buontalenti qui provient du site Sprezzatura

— (*) PS du 18 novembre : Je viens d’entendre un superbe Lamento sur la mort de Laurent le Magnifique, de Heinrich Isaac.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Trésors, merveilles et splendeurs »

  1. Ping : Tweets that mention Trésors, merveilles et splendeurs « Sédiments -- Topsy.com

  2. Avant de lire que vous aimiez le dromadaire au fond de la toile, j’allais vous dire que j’appréciais beaucoup les arrière-plans de ces peintures Renaissance.
    Dans les nativités, c’est amusant d’observer les détails de l’étable : la charpente en bois, le toit de chaume, la paille au sol, la mangeoire, les plis des vêtements, etc …
    Parfois il y a une ligne de fuite pour donner une illusion de perpective.
    On distingue aussi quelquefois un cours d’eau sinueux ou un chemin qui serpente vers une colline.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s