Choses de Syros

1. En prenant le bateau, comme la météo était menaçante (7 à 8 beauforts annoncés), je me suis souvenue machinalement qu’en général, la mer n’était pas vraiment mauvaise avant que l’on ne dépasse le cap Sounion et, plus encore, le Cavo d’Oro (officiellement dénommé cap Kafireas, à la pointe sud de l’Eubée), au-delà duquel le vent s’engouffre librement dans le passage vers le nord de la mer Egée.

Le phare du Cavo d'Oro

Marque Stamatelakis : Loukoums aux amandes de Syros

2. Comme autrefois, à l’arrêt de Syros, des marchands ambulants de loukoums et de nougats montent à bord pendant la (très courte) escale, avec leurs paniers couverts de toile cirée blanche. Les loukoums sont contenus dans des boites de carton blanc épais, aux coins presque arrondis comme ceux des maisons cycladiques. Les nougats sont ronds et plats, de la taille des blinis, enveloppés dans des papiers blancs imprimés de bleu.

3. Dans le hall de l’hôtel, la reproduction d’un tableau célèbre de Tsarouhis, qui représente un jeune marin assis à une petite table avec une tasse de café turc et un verre d’eau. Mains croisées, il regarde le spectateur, d’un air pensif et un peu triste.

source images : Cavo d’Oro= DR,  loukoums, Tsarouhis = Wikipedia.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s