Miró de Majorque à Athènes


Séjournant à Athènes, je suis allée visiter l’exposition « Miró de Majorque » au centre culturel Ελληνικός Κόσμος (Ellinikos Kosmos, c’est-à-dire « Monde Grec »). Il s’agit d’un vaste complexe comprenant des salles d’exposition, des salles de conférence, un théâtre, axé aussi sur les nouvelles technologies. Une initiative louable, due à la Fondation du Monde Grec créée en 1993 par l’industriel, homme d’affaires et banquier Lazaros Efraimoglou. (Malheureusement, ce centre est situé dans un coin perdu, sur l’avenue Piraios qui descend d’Athènes au Pirée, au milieu des usines et des grands magasins d’équipement, de sorte que l’accès n’est pas des plus faciles ; et quand je l’ai visité, le centre était plutôt désert).

Le centre Ellinikos Kosmos

L’exposition, si j’ai bien compris, a déjà été montrée en Espagne et à Chypre ; elle est consacrée à l’œuvre graphique réalisée par Joan Miró dans les années 1970, alors qu’il s’était installé à Palma de Majorque (d’où sa femme était originaire) en 1956 – où il résida jusqu’à sa mort en 1983. Les pièces provenaient d’ailleurs de la Fondation Pilar et Joan Miró de Majorque, qui conserve de nombreuses œuvres données par l’artiste lui-même, provenant des quatre ateliers qu’il possédait dans l’île.

Trois séries de lithographies ou aquatintes, avec souvent les plaques ayant servi à les imprimer, étaient exposées : Els gossos (Les chiens), Gens de la mer et Fundacio Palma. On y retrouve les formes audacieuses de Miró, la force des couleurs primaires, la présence appuyée du noir qui délimite les éléments. Je n’ai pas trouvé sur le Net d’images correspondant à ces œuvres. Je n’ai pas pu trouver non plus les références précises du film documentaire sur Miró qui était projeté en marge de l’exposition et dont le titre faisait, je crois, allusion à l’œuvre intitulée Personnages dans la nuit guidés par les traces phosphorescentes des escargots.

Joan Miró : Le Majorquin taciturne (1969)

Plus d’infos sur Miró « le mirobolant » ici.

Sur la Fondation Pilar et Joan Miró à Palma : un lien, un autre, un troisième.

Source des images :

le Majorquin taciturne : Spaightwood Galleries

Miró peignant :  Cyprus Events

bâtiment Ellinikos Kosmos : son site

Publicités

Une réflexion au sujet de « Miró de Majorque à Athènes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s