Campagne(s) en hiver

Au matin du troisième jour, le soleil est enfin présent. Le froid est vif et il n’y a pas un poil de vent. L’air transparent apporte une faible odeur de fumée. Que fait-on brûler, et où ? Je regarde la vigne sur le coteau, les traces de brume qui flottent encore plus loin à mi-hauteur. Je pense à ceux qui ont vécu ici dans des temps anciens et que je n’ai pas connus. Je suis transitoire, fragmentaire, dans l’attente d’une nouvelle migration. La journée sera belle.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Campagne(s) en hiver »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s