Sous le soleil exactement

Une éclipse totale de soleil aura lieu le 22 juillet prochain, mais elle ne sera pas visible en Europe, seulement en Asie (Inde, Chine) et dans le Pacifique. Ce sera la plus longue du 21e siècle avec une durée de 6 minutes 39 secondes.

C’est long, près de sept minutes… Je me souviens, bien sûr, de la grande éclipse d’août 1999, mais surtout de la première éclipse de soleil que j’ai vue, dans les années 70 en Grèce (je n’arrive pas à retrouver la date exacte). C’était au printemps, en mai ou juin, il faisait déjà chaud, au bord de la mer. On n’avait pas de lunettes spéciales, juste des bouts de verre passés au noir de fumée. Je me souviens de la pénombre qui est tombée et du froid immédiat qui nous a saisis. Je me suis dit que je comprenais – non, ce n’était pas de l’ordre de la compréhension – que je ressentais ce que pouvait être la peur ancestrale que le soleil ne revienne jamais.

Cette pierre connue sous le nom de « piedra del sol » ou « calendario azteca » a été découverte à la fin du XVIIIème siècle pendant les travaux de construction de la cathédrale de México ; elle se trouve à présent au Musée d’anthropologie de cette ville. Elle porte une date 13-acatl ce qui correspondrait à 1479. Image Wikicommons

Cette pierre connue sous le nom de « piedra del sol » ou « calendario azteca » a été découverte à la fin du XVIIIème siècle pendant les travaux de construction de la cathédrale de México ; elle se trouve à présent au Musée d’anthropologie de cette ville. Elle porte une date 13-acatl ce qui correspondrait à 1479. Image Wikicommons

Cette crainte animait les Aztèques chaque fois que se terminait un « siècle » de 52 ans, selon leur système temporel.  En effet, par la combinaison d’une année sacrée de 260 jours (calendrier Tonalpohualli) et d’une année civile de 365 jours, il résultait pour eux une concordance toutes les 52 années solaires, appelée Xiuhmolpilli (ligature des années) : le siècle aztèque se termine. La nuit de ce passage d’un siècle à l’autre était une nuit de prière et d’angoisse, où se célébrait la Fête du Feu nouveau. Au moment voulu, les prêtres immolaient une victime et essayaient de faire jaillir une flamme sur sa poitrine ouverte. S’ils y arrivaient, cela permettait au soleil de réapparaître ; dans le cas contraire, ce serait la fin du monde. Cette prophétie était celle des cinq soleils. En effet, selon les Aztèques, le monde a déjà connu quatre soleils ; chacun d’eux s’est terminé par un cataclysme ; le cinquième sera le dernier.

Peur, angoisse, mais aussi sensation de régresser à un stade primitif sont les thèmes récurrents dans les témoignages d’observations d’éclipses, note l’auteur du « site des éclipses »qui recense notamment de nombreux témoignages. L’écrivain de science-fiction Arthur C. Clark écrit ainsi à propos des éclipses totale de soleil : « Croyez-moi, c’est l’expérience la plus terrifiante qu’on puisse imaginer. Quand l’obscurité tombe et que les étoiles apparaissent en plein jour, chacun redevient un primitif sauvage qui s’oppose aux dieux. J’ai vu des astronomes chevronnés en rester pétrifiés. »

eclipseT08-1149-1x

Il existe des « chasseurs d’éclipses » qui s’efforcent d’être présents pour contempler chacun de ces phénomènes fascinants. L’un des plus célèbres étant l’astrophysicien américain Fred Espenak surnommé « Monsieur Eclipse » dont les travaux sont exposés sur le site de la NASA. On peut consulter aussi le site Monsieur Eclipse qui propose de nombreuses photos (dont celle ci-dessus).

La prochaine éclipse totale de soleil visible en France se produira le 3 septembre 2081. Même pour les éclipses annulaires, il faudra attendre 2059. C’est pas gagné.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s