Excès au mot

On ne saurait sous-estimer la valeur, en tous domaines, de la modération, la mesure, la recherche d’un juste milieu. Mais ce n’est pas toujours possible, de par la nature même des choses, de s’en tenir là. Et il serait dommage de passer à côté de ce que contient ce simple mot : l’excès. Auquel notre langue attache pourtant en général une connotation péjorative, comme en atteste la définition du TLF :

Excès [Suivi d’un compl. prép. de formé d’un subst. non précédé de l’article; gén. avec une idée de jugement défavorable] Fait, acte d’aller au-delà de ce qui est permis, convenable dans le cadre d’une réglementation ou au regard des normes de la morale, de l’esthétique ou des convenances sociales. (…) [Au sing. et sans compl.] Type de comportement caractérisé par le dépassement de la mesure.

opo9501c_large

« L’excès caractérise et nos douleurs et nos joies ; il produit et nos vertus et nos forfaits. Nous portons en tout une sorte d’enthousiasme, un certain besoin de nous livrer à toute la fougue du penchant, dans la colère comme dans la joie, dans la bienveillance, l’amour, les vengeances. Nos vertus sont extrêmes comme nos erreurs ; car il n’est point de détermination sans passion, de passion sans excès, ni d’homme sans passion. »

Senancour, Rêveries, 1799, p. 84.

(On notera l’usage par Senancour des point-virgules…)

—–

Image prise par le télescope spatial Hubble

Publicités

3 réflexions au sujet de « Excès au mot »

  1. Tiens tiens, le calembour reste de saison, dans ce nouveau potager. C’est une bonne nouvelle, tant les vitamines qu’il contient sont bonnes pour les neurones et les zygomatiques.
    Pas d’excès à craindre de ce côté là.

  2. Eh oui, il reste tout de même des constantes, à travers les mutations et changements de l’impermanence perpétuelle ! Dans ce nouveau potager, comme tu dis si bien, dont je suis la jardinière, je compte bien laisser une place aux mauvaises herbes, aux orties et aux ronces, à côté des beaux légumes que je m’efforcerai de cultiver (je n’ai pas dit « des grosses légumes », nuance.) J’essaierai aussi de faire en sorte que les allées ne soient pas trop rectilignes. Merci de m’avoir donné l’occasion d’exposer ainsi ma profession de foi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s