Destin

pissarro-camille-191
Camille Pissarro : Les Toits Rouges
Musée d’Orsay

Elle est née dans ce village de Bourgogne – bon, pas tout à fait, dans le Gâtinais, aux confins de la Bourgogne et de l’Ile-de-France – au milieu du siècle précédent. Elle est morte dans ce même village au début de ce siècle.

A voir ces deux dates sur une pierre tombale, ce seul lieu, on pourrait imaginer une vie simple et sans histoire, une femme tranquille qui taille ses rosiers et ferme ses volets le soir.

Il n’en est rien. La vie de cette femme a été un vrai roman, elle a parcouru la planète, elle a côtoyé quelques-uns des grands de ce monde. Puis elle est revenue mourir ici parce que c’était la seule chose à faire qui désormais faisait sens, boucler la boucle, retrouver le point de départ afin que le cycle puisse recommencer.

Source image : site Autour de l’Impressionnisme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s